10 min

Le plan Buzyn ne convainc pas, la grève des urgences toujours soutenue

30 septembre 2019 |

Santé
Plan Buzyn, grève des urgences, Odoxa

Pour la 7e vague de notre baromètre  Carnet de santé des Français et des personnels de santé et des hospitaliers,  nous avons souhaité consacrer notre étude à la thématique des services d’urgence à l’hôpital, touchés depuis plusieurs mois par des mouvements de grève.

Pour ce baromètre, deux échantillons, l’un représentant la population française (1 005 personnes âgées de 18 ans et plus), l’autre représentant les hospitaliers (1 082 infirmier(e)s et aides-soignant(es)) ont été interrogés les 18 et 19 septembre.

Voici les enseignements clés de notre baromètre, réalisé par Odoxa

La part de Français affectés par un problème de santé ces derniers mois est historiquement basse : 18%.

Cette amélioration n’est pas du tout constatée par les personnels hospitaliers : eux ne ressentent guère de décrue de la charge (55% d’entre eux pensent que les problèmes de santé des Français ont eu tendance à augmenter ces derniers mois) et sont toujours nettement plus malades que leurs patients (29%, soit 11 points de plus que la population générale).

Les personnels hospitaliers sont surtout toujours nettement plus insatisfaits au travail que leurs concitoyens : 1 sur 2 est insatisfait (48%) alors que les trois quart des Français (77%) sont satisfaits de leur travail.

La crise des urgences n’est pas du tout éteinte pour les Français comme pour les personnels hospitaliers : les uns comme les autres considèrent toujours que la situation de ces services se dégradent et ils sont 9 sur 10 à soutenir la grève des urgences.

Si l’opinion n’a guère évolué sur le sujet, c’est que le plan Buzyn n’a pas convaincu : 64% des Français et 86% des personnels hospitaliers estiment que ce plan n’est pas suffisant.

Gaël Sliman, Président d’Odoxa

Télécharger tous les résultats du baromètre en cliquant ici.

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.