5 min

Quand l'innovation s'invite dans l'habillage

3 janvier 2019 |

Vie quotidienne
Sarah Da Silva et son frère Constant

Créée par Sarah Da Silva Gomes, Constant et Zoé, jeune société lyonnaise, prend à bras le corps la problématique de l'habillement pour les personnes en situation de handicap. Avec des idées, des astuces... et du style !

Enfiler un vêtement, quoi de plus machinal comme geste ? Mais quand on n’est pas capable de se lever, ni même de basculer son corps, de plier ou tendre ses membres, se vêtir est une épreuve. Epreuve que vivent au quotidien les proches et les aidants des personnes en situation de handicap qui n’ont pas les capacités pour se vêtir seules. Bien sûr, le problème ne date pas d’hier et il existait déjà quelques marques spécialisées quand Sarah Da Silva Gomes a lancé en 2015 sa propre ligne de vêtements adaptés au handicap. Mais, avec Constant & Zoé, elle vient indéniablement faire souffler un vent de fraicheur et d’innovation sur ce secteur.

Il était une fois Constant…

A l’origine de Constant et Zoé, il y a d’abord une histoire personnelle : celle de Constant, le frère de Sarah, qui est infirme moteur cérébral. « En raison de son hypertonie musculaire, c’était compliqué et fatigant pour nous de l’habiller mais aussi pour lui. Nous avons recherché des solutions, mais il n’y avait pas beaucoup de choix : des vêtements fonctionnels et médicaux avant tout, et pas forcément au goût du jour. »

Quelques années plus tard, l’idée de créer des vêtements qui soient à la fois pratiques et beaux fait son chemin. Titulaire d’un Master en Management et stratégie des entreprises, Sarah Da Silva Gomes a commencé par faire une étude de marché pour identifier les principales problématiques. Elle a mené une vingtaine d’entretiens approfondis avec des personnes porteuses de handicap, des familles et des professionnels de santé (ergothérapeutes), puis, à partir de ses premières hypothèses, elle a recueilli plus de 100 réponses à un questionnaire en ligne.

 

Sarah DSG_0.jpg

Sarah Da Silva Gomes

Parmi les demandes récurrentes : un manteau chaud pour les personnes très dépendantes en fauteuil roulant. Quelques prototypes plus tard, c’est devenu une pièce maitresse de la première collection Constant et Zoé ! « En plus d’imaginer un vêtement facile à mettre, il a fallu trouver une solution technique pour apporter confort, chaleur et imperméabilité à des personnes qui ont un corset de siège en plus du fauteuil roulant. Ces corsets prennent tellement de place qu’on ne peut pas les englober ». Pour concevoir ses modèles, Sarah s’est aussi rapprochée de bureaux d’études, afin de bénéficier de l’expertise des métiers des textiles techniques et de la mode.

« Laisser le handicap au placard », « Le plaisir de s’habiller pour tous » : avec ces deux slogans, Constant et Zoé donne le ton.

Des vêtements sans l’étiquette "handicapé"

Un sweat pratique à mettre quand on ne peut pas lever les bras, un pantalon qu'on peut enfiler avec des chaussures orthopédiques… Chacun des 25 modèles de la marque cible un besoin concret lié au handicap, autant par ses matières et son fonctionnement, que ses astuces esthétiques. En effet, des artifices permettent d’embellir le vêtement et de créer l’illusion du prêt-à-porter. C’est le cas sur un modèle de pantalon qui s’ouvre par scratch, afin de permettre à tous, même ceux qui n’ont pas la préhension fine pour manipuler un bouton ou une braguette, d’ouvrir et fermer leur pantalon en toute autonomie. « Par-dessus le scratch, on a ajouté la couture et le bouton comme pour une véritable braguette, explique Sarah, ainsi la personne qui le porte se sent habillée comme tout le monde… »

2 mannequins_0.jpg

En proposant des vêtements fonctionnels sans être stigmatisants, Constant et Zoé n’hésite pas à revendiquer une dimension universelle : « Des personnes valides aussi peuvent avoir envie de les porter ». Preuve en a été fait à l’occasion d’un partenariat avec une grande chaine de magasins, dans laquelle ils ont tenu un corner deux années de suite : « on a vendu certains produits à des clientes qui n’avaient pas de handicap, simplement séduites par les coupes les couleurs… ». Bien évidemment, ce n’est pas la cible principale, mais il est assez symbolique de constater que ces vêtements peuvent aussi plaire à tous.

Céline Collot

Un modèle de distribution adapté

Les ventes éphémères organisées en structures médicales sont le principal canal de diffusion des produits Constant et Zoé. Ils travaillent avec des Maisons d’accueil spécialisées (MAS) et des Foyers d’accueil médicalisés (FAM). « L’idée est de venir sur place le temps d’une demi-journée, avec tous les modèles dans toutes les tailles et couleurs, afin de permettre les essayages », explique Sarah Da Silva Gomes. « Ces visites nous sont aussi très utiles pour avoir des retours terrain, de nouvelles idées… Cela permet de se tenir au courant de l’évolution des appareillages médicaux pour identifier ce qu’il faut éventuellement réadapter ou améliorer dans notre collection. »

 

 

+ D'INFOS

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.