10 min

Une équipe mobilisée au sein du service SSRP du CH du Sud Seine-et-Marne

3 décembre 2019 |

Métiers de la santé
CH du Sud Seine-et-Marne

A la découverte des professionnel(le)s de santé, acteurs au quotidien de l'hôpital aujourd'hui. Partagez une journée avec le service de Soins de suite et de réadaptation polyvalente du site de Nemours (CH du Sud Seine-et-Marne) ouvert il y a un an, suite à la réorganisation du Centre hospitalier.

Un véritable projet d'équipe lancé en septembre 2018

« J'ai pris mes fonctions en qualité de "faisant fonction de cadre de santé" le 2 septembre 2019. C'est très neuf pour mois» sourit Gaëlle Noël, jusqu'alors infirmière au sein de l'équipe de compensation et de suppléance du site de Nemours. «Accepter ce poste a représenté un vrai challenge ! Mais j'intègre un beau projet d'équipe qui a été porté par Stéphanie Agache, ancienne cadre de santé du service, devenue cadre du pôle médecines.»

photo Gaelle Noel.jpg

Le service est réparti sur deux étages, avec le plateau technique en rez-de-chaussée.

Gaëlle Noël et Sofiane Guillaume, brancardier dédié au SSRP. « J'étais brancardier polyvalent avant. J'ai intégré le service il y a tout juste un an, lors de sa création. Je travaille du lundi au vendredi de 8h30 à 16h.»

2019-10-17-6915_0.jpg

Une unité qui a vite trouvé ses marques

« J'ai travaillé à l'ex-CH de Montereau-Fault-Yonne pendant 6 ans avant d'intégrer cette nouvelle équipe » commente Chérazad Mocket, infirmière depuis un an au sein du SSRP. A 37 ans, le docteur Johary Razanatsimba, gériatre, est le responsable de l'unité SSRP du site hospitalier de Nemours. « Je travaille en étroite collaboration avec le docteur Mahrez Amri. Il s'occupe du 1er étage et moi du second; Le service de SSRP prend en charge des patients nécessitant une évaluation, une rééducation et une rédaptation en vue du retour à domicile. Nos missions sont curatives et palliatives.»

Chérazad et Johary Razanatsimba.jpg

Angélique Bouillonnois et Nathalie Damion, aides-soignantes et Théo Crop, étudiant aide-soignant.

2019-10-17-6902.jpg

Cathy Simoes et Luyinga Buta, aides-soignantes et Lauranne Vallée, infirmière.

2019-10-17-6884.jpg

Passage de relais des équipes

13h50, c'est l'heure de la réunion de transmission au 1er étage. L'équipe du matin : 6h30 - 14h06 échange avec celle du soir : 13h50 - 21h26 qui enchaînera à son tour avec l'équipe de nuit : 21h05 - 7h.

2019-10-17-6984.jpg

Un plateau technique pluridisciplinaire

Carine Chatelard, kinésithérapeute a rejoint l'équipe en septembre 2019. 

« Elle ne masse pas, elle sculpte » témoigne un patient.

Kiné indépendante à Paris, Carine est redevenue salariée en hôpital depuis la naissance de sa fille il y a 5 ans.

2019-10-17-6967.jpg

2019-10-17-6997.jpg

Anna Posmysz, est kinésithérapeute depuis janvier 2019 au sein du SSRP.

2019-10-17-6994.jpg

Marie-Pierre Comptour, kinésithérapeute, a travaillé au CH de Sens pendant 10 ans et dans un foyer d'accueil médicalisé pour handicapés moteurs avant d'arriver au CH du Sud 77. Caroline Jolly, est aide-kiné depuis 3 ans.

2019-10-17-7002_0.jpg

Céline Deltonne, APA (Activité physique adaptée), originaire du Nord de la France, a obtenu son diplôme à Liévin. Elle travaille depuis un an et demi sur le plateau.

2019-10-17-7015_0.jpg

Au premier plan, Julie Jezequel, ergothérapeute à plein temps au SSRP. La seconde ergothérapeute du service, Aurélie Malaval, partage son temps (40 %) entre le SSRP et un EHPAD.

2019-10-17-7011.jpg

« Le SSRP a vocation à aider les patients en mettant en oeuvre tous les moyens et toutes les techniques d'aide à la récupération et/ou de compensation des séquelles. Notre objectif est d'améliorer leurs conditions de vie parfois antérieures à leurs hospitalisations dans notre unité », souligne le docteur Johary Razanatsimba.

2019-10-17-7021.jpg

 

Zoom sur le CH du Sud Seine-et-Marne

Créé en janvier 2017, le Centre hospitalier du Sud Seine-et-Marne est issu de la fusion des établissements hospitaliers de Fontainebleau, Montereau-Fault-Yonne et Nemours. Il est organisé en 7 pôles d'activité clinique (médecine, chirurgie et anesthésie, mère-enfant, gériatrie, urgences-soins critiques, santé mentale) et médico-technique dans la prise en charge des personnes à tous les âges de la vie. Il compte 2 500 professionnels (dont 350 médecins), 1 320 lits et places.

 

Le SSRP en chiffres

  • 10 infirmières
  • 24 aides-soignantes
  • 2 médecins
  • 5 kinésithérapeutes
  • 2 ergothérapeutes
  • 1 brancardier
  • 1 aide kiné
  • 1 APA
  • 1 cadre
  • 1 cadre de pôle
  • 1 psychomotricienne
  • 1 orthophoniste
  • 55 lits répartis sur deux étages

 

 

Paquerette Grange

Reportage photos Valérie Hue

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.